SERVICE D'INTERVENTION

Groupe d'intervention Dire non à la violence

Objectifs

Le groupe d’intervention Dire non à la violence a comme principaux objectifs de:

  • Mettre en place un filet de sécurité autour de l’homme;

  • Responsabiliser l’homme par rapport à ses comportements;

  • Travailler la dynamique de son couple;

  • Développer ses habiletés communicationnelles;

  • Apprendre à se connaître et à développer son introspection;

  • Développer ses habiletés relationnelles;

  • Briser son isolement;

  • ​Et de l’accompagner dans son processus de changement.

Le processus en 4 étapes

1 - Entrevue téléphonique

Tout d’abord, l’homme doit communiquer par téléphone avec l’Entraide pour Hommes ou prendre un rdv via notre site internet afin de procéder à une entrevue téléphonique avec un intervenant.

 

L’entrevue permet d’identifier et de valider le besoin de l’homme, de préciser ses attentes, d’atténuer ses appréhensions, d’évaluer sa motivation, de clarifier le rôle de l’organisme et de répondre à ses questions. Les entrevues téléphoniques ont lieu du lundi au vendredi, à l’exception des jours fériés.

À la fin de cette entrevue, ses premiers rendez-vous lui sont attribués.

2 - Rencontres d’accueil

Par la suite, l’homme est rencontré pour un minimum de 3 rencontres d’accueil. Ces rencontres permettent de comprendre le besoin de l’homme, de déterminer ses objectifs dans sa démarche de changement, d’établir un plan d’intervention et de le préparer à son entrée dans un groupe d’intervention.

 

3 - Groupe d’intervention

L’homme intègre alors un groupe d’intervention de 20 semaines, à raison d’une rencontre par semaine d’une durée de 2h30, et animé habituellement par un tandem d’intervenants homme et femme.

 

4 - Rencontres « bilan »

À la fin de sa démarche de groupe, l’homme sera rencontré lors de trois rencontres individuelles dites de « bilan » se déroulant un mois, trois mois et 6 mois suivant la démarche de groupe. Ces rencontres individuelles permettent de s’assurer du maintien des acquis lors du groupe d’intervention.

À retenir...

Reconnaître ses comportements

Au-delà d’une ordonnance de la cour ou d’une probation à respecter, d’un processus judiciaire en cours, de la pression d’une tierce personne ou de tout autre facteur d’influence, l’homme doit avoir une reconnaissance de ses comportements.

 

Avoir une motivation

Qu’elle soit petite ou grande, l’homme doit croire à son potentiel de changement et être motivé à changer ses comportements. Ainsi, il sera en mesure de percevoir les impacts négatifs de ces comportements et les avantages bénéfiques à les changer.

 

S’investir et s’impliquer

L’homme doit être prêt à s’investir, à s’impliquer dans sa démarche de changement par sa participation, sa présence et son assiduité lors des groupes. C’est pourquoi qu’un contrat d’engagement est signé précédemment à son intégration.

 

Démontrer de l’ouverture

Être capable d’introspection, prendre du recul et avoir les idées suffisamment dégagées face à ses perceptions sont signe d’une ouverture nécessaire à la réussite de la démarche de changement entamée par l’homme.

 

Coût

Une contribution financière est demandée au participant et est fixée selon ses revenus.

À regarder: capsule vidéo sur ce service

Il est important de préciser qu’en aucun moment l’homme ne fait une thérapie lors de ces rencontres. Le suivi individuel se veut à court terme et permet de travailler concrètement la difficulté dans le moment présent par une intervention sociale.

 

SERVICE D'INTERVENTION

Homme subissant de la violence

Brophoto2016-EntraideHommes-1609.jpg

Objectifs

Le service d'intervention pour homme subissant de la violence a comme principaux objectifs d'accompagner l'homme à:

  • ​Apprendre à s’affirmer adéquatement

  • S’outiller devant les situations difficiles

  • Se responsabiliser face à son vécu et dans la recherche de solutions

  • Développer ses habiletés sociales et relationnelles

  • Développer une meilleure connaissance de soi

  • Accroître ses capacités d’introspection

  • Explorer de nouveaux modes de communication

  • Apprendre à sentir, à identifier et à exprimer adéquatement mes émotions

Le processus en 4 étapes

1 - Entrevue téléphonique

Tout d’abord, l’homme doit communiquer par téléphone avec l’Entraide pour Hommes afin de laisser un message sur la boîte vocale vouée à la prise de rendez-vous. Dans un délai de 3 jours ouvrables suivant la réception du message, un intervenant procède à un rappel afin d’effectuer une entrevue téléphonique.

 

L’entrevue permet d’identifier et de valider le besoin de l’homme, de préciser ses attentes, d’atténuer ses appréhensions, d’évaluer sa motivation, de clarifier le rôle de l’organisme et de répondre à ses questions. Les entrevues téléphoniques ont lieu du lundi au vendredi, à l’exception des jours fériés.

À la fin de cette entrevue, ses premiers rendez-vous lui sont attribués.

2 - Rencontres d’accueil

Par la suite, l’homme est rencontré pour un minimum de 3 rencontres d’accueil. Cette rencontre permet de comprendre le besoin de l’homme, d’établir un plan d’intervention en sa collaboration et d’entamer les rencontres d’intervention individuelle.  

 

3 - Rencontres individuelles

Selon le besoin exprimé ainsi que le plan d’intervention établi, l’homme un suivi individuel et personnalisé. Habituellement, jusqu’à 5 rencontres sont offertes.

OU

Groupe AGIR

L’homme intègre alors un groupe d’intervention de 10 semaines, à raison d’une rencontre par semaine d’une durée de 2h30, et animé habituellement par un tandem d’intervenants homme et femme.

 

4 - Post-suivi

À la fin de son parcours, l’homme sera en mesure d’évaluer si ses objectifs ont été atteints. Il demeure en lien avec son intervenant et peut, selon son besoin, être revu ponctuellement. De plus, l’homme peut être référé vers une ressource sociocommunautaire afin de travailler plus spécifiquement un élément de sa réalité.

À retenir...

Reconnaître sa difficulté

Au-delà de toute pression externe ou de tous autres facteurs d’influence, l’homme doit avoir une reconnaissance de sa difficulté et être dans un moment propice à améliorer sa condition.

 

Avoir une motivation

Qu’elle soit petite ou grande, l’homme doit croire à son potentiel de changement et être motivé à changer sa réalité. Ainsi, il sera en mesure de percevoir les impacts négatifs de sa situation actuelle et tous les avantages bénéfiques à être accompagné et outillé à la changer.

 

S’investir et s’impliquer

L’homme doit être prêt à s’investir, à s’impliquer lors de ses rencontres individuelles par sa participation, sa présence et son assiduité. C’est pourquoi qu’une entente de participation est signée précédemment à son suivi individuel.

 

Démontrer de l’ouverture

Être capable d’introspection, prendre du recul et avoir les idées suffisamment dégagées face à ses perceptions sont signe d’une ouverture nécessaire à la réussite de ses objectifs.

 

Coût

Une contribution financière est demandée au participant et est fixée selon ses revenus.

À regarder: capsule vidéo sur ce service

Il est important de préciser qu’en aucun moment l’homme ne fait une thérapie lors de ces rencontres. Le suivi individuel se veut à court terme et permet de travailler concrètement la difficulté dans le moment présent par une intervention psychosociale.

Témoignage d'un participant

Si tu hésites encore à demander de l'aide, peut-être que l'expérience de Daniel te motivera à amorcer toi aussi ta démarche de changement!

" Je m'appelle Daniel, j'ai 49 ans, marié à une femme exceptionnelle et père de 2 garçons formidables. Le 2 janvier 2022 a été la pire journée de ma vie. J'ai atteint le fond du baril. Mon épouse a fait une tentative de suicide due à une accumulation d'événements dont une partie attribuable à mes comportements inacceptables qu'elle a endurés et subis depuis les 30 dernières années. Je lui ai fait subir de la violence conjugale.

 

J'ai décidé de faire face à mes problèmes. J'étais toxicomane, j'ai fait subir de la violence conjugale à mon épouse et les conséquences ont été terriblement néfastes sur ma vie familiale. J'ai été un mauvais mari et un mauvais père. Un très mauvais exemple pour mes enfants.

J'aurais dû demander de l'aide bien avant, aide que mon épouse m'avait proposée par le passé et que j'avais refusée. Je me devais de contrôler mes comportements violents.

J'ai donc fait mes recherches et trouvé Entraide pour hommes. J'y ai alors fait la rencontre de mon intervenante Jinny. Sans me sentir jugé, j'ai rencontré en elle une personne empathique, bienveillante, à l'écoute et qui m'a fait comprendre que je pouvais, avec la volonté de vouloir, changer mes comportements. Jinny a été ma bouée de sauvetage à laquelle je me suis agrippé et par laquelle je me suis senti en confiance pour me permettre de me sortir de mes eaux tumultueuses.

C'est avec des sentiments de honte, de gêne et d'anxiété, mais aussi d'espoir que j'ai participé à ma première rencontre de groupe. Ces rencontres, supervisées par Jinny et Steve, lui aussi un intervenant qui aura été déterminant dans ma démarche de changement, et qui, comme Jinny, est un modèle d'empathie, d'écoute et d'accompagnement, m'auront permis de grandir dans un groupe auquel je me suis immédiatement reconnu. Un groupe dont les participants, tout comme moi, avaient des besoins de changement de leurs comportements violents et nocifs, dus à différentes expériences de vie propres à chacun.

Au fil des rencontres, la honte et la gêne ont fait place au plaisir et à la fierté de rencontrer des participants avec la volonté de changement pour leur bien-être et celui de leurs proches. J'y ai rencontré des gens admirables dont les histoires de vie m'auront influencé et guidé dans ma démarche de changement. Les échanges entre les participants et les intervenants m'auront aussi permis de grandir, d'accepter et de changer mes comportements qui m'ont rendu malheureux tout au long de ma vie et sans doute aussi tout mon entourage.

Aujourd'hui, c'est avec regret et nostalgie que mes rencontres de groupe se terminent. C'est aussi avec espoir et fierté que j'entreprends la première journée du reste de ma vie avec mon nouveau moi et les outils accumulés tout au long de mon processus. Mes mercredis soirs de bonheur, de plaisir et de défoulement m'auront permis de poursuivre mon chemin avec, pour la première fois, le sentiment de connaître le bonheur.

Je suis toujours avec mon épouse, elle m'a accompagné et encouragé tout au long de ma démarche malgré tout ce qu'elle a subi de ma part. C'est pour nous un nouveau départ avec toute la considération, la gratitude, le respect et le bonheur que ma conjointe mérite et auxquels elle a droit. 

Finalement, je ne saurais vous remercier assez de tout ce que vous m'avez apporté. Vous avez toute ma gratitude et ma reconnaissance les plus sincères pour m'avoir permis d'apprendre à vivre, à reconnaître et à contrôler mes émotions. Vous avez été non seulement nécessaires, mais aussi, essentiels."

Daniel